Mallarmé et la phrase unique

11150563_990356297665929_4294334902291317834_nJacques Jouet m’a invitée, au début de l’année 2015, dans le cadre de sa résidence d’auteur au Musée Mallarmé de Vulaines-sur-Seine, 77, à écrire avec lui, Frédéric Forte, Benoît Casas, Jean-Paul Honoré, un poème quotidien adressé par la poste aux habitants de la commune de Vulaines, en utilisant une enveloppe ornée par les enfants et les résidents de la maison de retraite de Vulaines.

Nous avons écrit chacun cent-vingt-cinq poèmes. Nous avons rencontré les enfants. Nous avons pris des commandes de poèmes  adressés dans le musée Mallarmé. Nous avons réfléchi à une contrainte, si possible mallarméenne, qui guiderait notre écriture. J’ai choisi d’écrire une phrase unique, quotidiennement suspendue. Ma phrase était souterrainement régie par le diurnoscope inventé par Benoit Richter.

La nuit des musées 2015 était particulièrement blanche au musée Mallarmé, avec un bal littéraire, des lectures, un flash mob, des performances (Benoit Casas dit le Coup de dé, Jacques Jouet sonne minuit sous la pendulette de Saxe), des lectures de Frédéric Forte et Jean-Paul Honoré, des ateliers d’écriture. Avec une vidéo ici de ma performance en bord de Seine, lecture à bout de souffle, à trois heures du matin, de la phrase unique.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s